La science et techno en famille – La quête florale

Pour tous les cycles (6 à 13 ans)

Plus que quelques jours et ce sera l’été! Cette saison est si généreuse qu’elle nous offre plein de bouquets de fleurs! Les enfants sauront-ils découvrir toutes ces fleurs qui se trouvent tout près de chez vous?  Certaines sont si discrètes qu’il leur faudra être bons détectives ! Ils vont donc développer leur sens de l’observation comme le font les biologistes.

-> Consignes de l’activité (pour les enfants)

-> Présentation de l’activité en format balado (pour les parents)

-> Présentation de l’activité en format balado (pour les enfants)

Avant de se lancer

Avant de partir à la recherche des fleurs près de chez vous, l’enfant est invité à se préparer. Cette préparation est facultative, mais elle pourrait rendre l’activité bien plus riche!

  • On prévoit quelque chose pour noter les découvertes. On peut aussi utiliser un appareil numérique (ex. : tablette ou iPod). Voici deux modèles de fiches d’observation :
  • Pour décrire les végétaux, il existe une quantité incroyable de mots. Pour aider l’enfant, mais aussi l’inspirer à utiliser des mots qu’il utilise trop peu, on explore et utilise la fiche Les mots de la quête florale.
  • Si c’est possible, on s’informe un peu avant de partir à la recherche de fleurs! On utilise la mémoire des membres de la famille, on consulte des livres ou Internet. L’enfant devrait se faire une liste des fleurs qu’il pense pouvoir observer. Son investigation sera alors plus facile!
À la découverte!

C’est maintenant le temps de se lancer! On invite l’enfant à utiliser ses yeux et son nez pour découvrir toutes ces fleurs, ou presque, qui l’entourent. Il doit regarder partout et prendre le temps : pour certains, c’est tout un défi!

Voici quelques astuces:

  • Quelques fleurs seront trop loin ou trop bien cachées pour les voir, mais il pourrait sentir le parfum de certaines (ex. : le tilleul).
  • On l’invite aussi à regarder dans les arbres. Certains ont déjà eu leurs fleurs, mais on peut désormais voir les fruits (ex. : érables).
  • Plusieurs fleurs sont bien camouflées. Elles peuvent être très petites, ne pas avoir de pétales ou être presque du même vert que le reste de la plante. Il faut donc regarder attentivement.
  • On rappelle à l’enfant qu’il procède à la manière d’un biologiste et qu’il fait de l’observation « sans toucher ». Il doit donc résister à la tentation de cueillir des fleurs et même de les toucher. C’est aussi que certaines peuvent être irritantes ou même toxiques.

Pour faire une belle collection, l’observation se fait pendant quelques jours et à différents moments.

Des plus petits aux plus grands, on adapte l’activité
Les petits

Les petits sont invités à trouver quelques fleurs autour de chez eux. Ils pourront en faire des croquis et les décrire à l’aide de quelques mots.

Les moyens

Les moyens devraient parvenir à décrire les formes, les couleurs et les textures des fleurs observées. On leur demandera de le faire un peu à l’écrit et beaucoup à l’oral. On les aidera à trouver les bons mots pour le faire.

Les grands et les plus vites

On peut être plus exigeant avec les plus grands. On leur demandera de faire un inventaire plus exhaustif des fleurs des environs, mais aussi de faire des descriptions détaillées. Ils devraient même être en mesure de découvrir que certaines caractéristiques se retrouvent souvent chez plusieurs (ex. : nombres de pétales à 3 ou 5).

De plus, on leur demande de s’informer sur le une plante en particulier. Cela lui permettra de consolider ses connaissances sur le cycle de vie des plantes à fleurs, sur leur reproduction et sur les adaptations.

Pour aller plus loin

Le monde des fleurs et des plantes potagères te fascine? Voici quelques suggestions :

  • Cultiver ses propres plantes et observer ainsi leur cycle de vie.
  • Faire un herbier.
  • Découvrir et apprendre le nom des fleurs et des plantes. Voici un site intéressant : Fleurs sauvages du Québec.

 


IMPORTANT : N’oubliez pas respecter les directives gouvernementales visant à limiter la propagation de la pandémie. Ces directives sont continuellement mises à jour à l’adresse www.quebec.ca/coronavirus. Certaines activités pourraient alors demander à être modifiées.